Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 19:26

J'aurais aimé que Dieu existe,

Avec lui plus aucun problème subsiste,

Les tueurs à gages n'auraient plus de noms à barrer dans leurs listes,

Dommage qu'on est toujours en train de chercher sa piste.

 

J'aurais aimé qu'il n'y ait pas de travail,

Que chacun dirige son propre gouvernail,

Rester avec ceux qu'on aime sans qu'ils s'en aillent,

Dommage qu'on est trop souvent amenés à dire Bye Bye.

 

J'aurais aimé qu'il n'y ait pas de préjugés,

Que tout ces gens arrêtent de faire les enculés,

Réapprendre à certains ce qu'est le respect,

Dommage que plus personne n'en a rien à branler.

 

J'aurais aimé être millionnaire,

Ne plus savoir ce que c'est que la galère,

Faire ce que je veux et, pour une fois, être fier,

Dommage que l'argent ait un goût si amer.

 

J'aurais aimé pouvoir aider tous ces gens,

Ceux qui souffrent, ceux qui crèvent et pourtant qui serrent leurs dents,

Y'en a qui payent leur droit de vivre avec leur sang,

Dommage qu'à chaque perte humaine on se dit encore qu'on a encore le temps.

 

J'aurais aimé avoir des super-pouvoirs,

Savoir voler, ou simplement ne plus avoir de cauchemars,

Voir dans le futur, pour ne plus vivre éternellement dans le noir,

Dommage qu'on est obligés de laisser certaines choses au hasard.

 

J'aurais aimé ne plus avoir affaire à tous ces cons,

Ceux qui te poussent à bout et qui attendent ta démission,

Ceux qui pensent que l'Humanité ne vaut pas un rond,

Dommage qu'après tout j'en viens à penser qu'ils ont raison.

 

J'aurais aimé ne jamais avoir écrit ce blog,

Une autre vie dans laquelle j'aurais été démagogue,

Au lieu de ça, j'ai plutôt besoin de drogues,

Dommage que tout ce que je peux faire, c'est les couilles en or d'un psychologue.

 

 

4703566_70d5630287_m.jpeg

Repost 0
Published by Phaninx - dans Sombre
commenter cet article
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 01:53

* CLIK*

 

 

 

Bonjour à toutes et à tous! Ce soir nous reçevons deux invités dans notre nouvelle émission consacrée aux débats de la vie courante. Notre premier invité ce soir est tout juste sorti de prison, il a 54 ans et de la moustache. Je vous présente Jean Claude Pédophile. Enchanté Jean-Claude! *Applaudissements*

 

Jean- Claude :  Bonsoir, merci cong fada chien de fang de putain!

 

Notre deuxième invitée est une madame. Une madame très intimidante, et pour cause, après avoir travaillé 3 ans sur les trottoirs elle nous apparaît aujourd'hui plus fraîche que jamais. Un tonnerre d'applaudissements pour Alexia Dechatillon, 24 ans,  plus connue sous le surnom de "Ginger Pétasse" *Applaudissements*

 

Ginger Pétasse Enchantéééé, merci à tous! * envoie des bisous avec sa main vers le public*

 

Bien, fermez vos gueule maintenant. Parfait. Nos invités sont réunis ce soir pour parler d'un sujet qui pose problème à pas mal de gens. En effet, on va se demander s'il vaut mieux, dans la vie de tout les jours, être naturel, montrer qui on est, être franc, ou alors au contraire être superficiel, arrogant, provocant, faux et/ou excentrique voire même égoïste et égocentrique.

Chacun de nos invités défend un point de vue, et ils ont étés choisis ce soir pour les confronter.

Veuillez d'abord nous expliquer vos points de vue respectifs s'il vous plaît! Commencez, Mme Dechantillon. 

 

Ginger Pétasse : Oh, vous pouvez m'appeller Ginger Pétasse, ou Ginger Pi si vous voulez.

Alors moi je suis pour l'excentrismsmsmeusme. J'arrive pas à le prononcer à cause de frottements prolongés à l'intérieur de ma bouche, mais je pense qu'il faut se montrer dans la vie. S'assumer. Se valoriser pour paraître plus beau!

Attendez deux secondes.... * Frappe son chihuahua dans son sac à main en disant "Reste tranquille Rufus!" *

Voilà. Je disais donc que si tout le monde suivait la mode, faisait attention à soi, le monde serait plus joli. Les apparences comptent plus que tout, c'est très important! C'est la 1ère image qu'on donne de nous, alors je pense qu'on devrait embellir un minimum notre corps pour paraître plus harmonieux!

 

Face à ce point de vue qui se défend nous avons Jean-Claude et sa vision totalement différente. Vous nous la présentez?

 

Jean-Claude: Et bieng, bonjour à tous. Voila je suis Jean-Claudeu. J'ai eu une vie dans laquelle je vivais par moi même cong fada putaing tout tes os. Et donc ça m'a vallu quelques aller/ retours en zonzon. "Pédophilie", qu'ils ont appelés ça. Moi je voyais ça plutôt comme de l'éducation sexuelle avancée. Putaing de merde de ses morts les putes.

Bref, moi je suis moi même. Je me cache pas. Je montre tout les côtés qu'il y a en moi, mauvais ou pas. Au moing, j'ai qu'une parole cong fada. On cerne mon personnage depuis le début cong fada. Je vis un peu à l'écart des autres mais au moing, je suis moi même, je n'essaye pas de passer pour un autre cong fada. Je suis comme je suis et c'est tout putaing de ses morts les putes oh cong fada de chaudasse de ta mère la chaouette énculéé oh. 

 

Bien. Maintenant, je vous laisse entièrement la parole. Vous êtes libres de débattre, sans vous battre par contre.

 

Jean-Claude :  Oh jeune fille, ça te dirait de venir faire un petit tour dans mong camiong cong fada? Je vais te montrer mes joints de culasse * rire pervers*

 

Ginger Pétasse : Non mais t'a cru quoi, gros dégueulasse? Tu m'a pris pour une pute? Une pétasse? * hésite un instant * Ah mais ouais, t'a raison en fait.

 

Jean-Claude : Pourquoi tu t'habille comme ça ma nine? T'a peur de te montrer réellement aux gens ou t'a envie de tester différentes tailles de freins à mains organiques? * rire gras*

 

Ginger Pétasse : Ah, mais tu me dégoutes! Tu t'es vu toi? T'es sale, t'es dégueulasse! Moi au moins je suis belle, je montre une belle image de moi! Les gens te jugents sans arrêt, alors je veux leur donner une image de moi présentable. Pas comme toi, c'est quand la dernière fois que t'a pris une douche? 

 

Jean-Claude : A la douche? Oh, en prisong, j'y allais tout le temps cong fada. J'aimais bieng ramasser la savonette cong fada. Parce que ouais, je suis comme ça. Je suis un fana de l'OM et je met la bonne ambiance car je suis un bong vivant. Pourquoi je devrais me cacher? J'en ai rien à foutre des autres moi, hé, chez J-C c'est à la bieng couzing! A la bonne franquette! Tant pis si ça fait de moi un monstre, au moins je vis pas dans le regret de pas pouvoir m'exprimer. Mais jeune fille, t'es trop conne et jeune pour comprendre ça! Par contre je connais un truc que tu dois connaître par coeur : * Dézippe sa braguette*

 

Ginger Pétasse : Ah, mais remonte moi ça gros poilu! T'es vraiment moche, horrible, affreux, épouvantable, laid, hideux, dégoûtant! Suis mes conseils vieille merde : si les gens ont des préjugés, alors toi aussi permet toi de les juger. Fous toi de la gueule des gens moches ou bizarre en pensant qu'ils sont cons! * Se gratte les parties intimes* Aïe, je sais pas ce que mon gynéco a fait mais ça piiique!

* Ouaf, Ouaf* * Ta gueule Rufus, reste dedans sinon t'aurais pas ton collier en diamants!*

 

Je  pense que le message est clair. Si on est trop naturel, on montre tout nos défauts, nos folies, notre côté sombre.

Si on est trop superficiel, on est vide de l'intérieur. On juge la société pour montrer qu'on vaut mieux que tout le monde.

Vous avez eu l'exemple de ces 2 extrêmes.

La solution à ce débat : tranchez entre les deux! 

Exemple : vous invitez une fille chez vous, ne laissez pas traîner une bouteille d'hépar sur votre bureau. Elle n'a pas besoin d'être au courant de vos problèmes intestinaux dès le 1er rendez vous. Par contre, soyez franc, réel dans vos sentiments. Dites lui la vérité. Ne vous cachez rien. Vivez votre vie et ne regardez pas les autres. Ils ne valent ni plus, ni moins que vous. On est tous de la même éspèce, bordel de merde!

 

Je vous donne donc rendez vous la semaine prochaine pour notre prochain débat : faire l'amour avec un animal vivant, ou avez un cadavre?

C'était Guy Gnolo, à vous les studios!

 

 

*PUB*

118005.jpg

VOUS EN AVEZ ASSEZ DE VOUS LAVEZ LES PARTIES INTIMES AVEC DU SAVON QUI IRRITE VOTRE PEAU? ESSAYEZ LES GELS DE TOILETTE INTIMES CHATOUNETTE, ET VOUS.....

 

*CLIK*


Repost 0
Published by Phaninx - dans Clair
commenter cet article
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 20:17

famille.gif

La famille c'est sacré. Je pense que tout le monde est d'accord avec moi.

 

Quoi? Qu'est ce que tu dis Jean-Philipe? Ton papa est méchant? Bien, ta gueule tu niques mon exemple. Allez sors.

 

En THEORIE, la famille c'est quelque chose qui est toujours la pour toi, du début de ta vie jusqu'à la fin. Alors oui, on peut avoir des histoires avec un de ses proches, mais rarement avec tout le reste de sa famille.

A moins qu'on cherche une embrouille partout. Dans ce cas on a aucun ami en plus. Dans ce cas on est seul. Dans ce cas on est dépressif. Dans ce cas on se suicide. Dans ce cas on est mort. Donc pas de famille = mort.

 

La famille, c'est ce qui a fait de toi ce que tu est dans ta tête. C'est ton éducation et ton vécu en tant que gosse dans la famille qui vont définir tes valeurs, pensées et jugements.

 

Moi je suis le dernier d'une famille de 5 enfants. J'ai 18 ans, une soeur qui en a 29, une autre qui en a 32, un autre qui en a 36 et un frère qui a 38.

 

J'ai été fait à 40 ans, après que ma mère se soit fait ligaturer les trompes. Mais alors... C'est.... Non.... Impossible... Comment??

Ouais je suis quand même là. J'aurais jamais dû normalement. Mais au lieu de me mettre dans un congélateur ou dans un local à poubelles, on m'a gardé.

 

Après avoir voulu m'appeller Miles (true story), mon papa à cédè à ma mère pour quelque chose d'un peu plus....comment dire....vivable : Ludovic.

 

Encore aujourd'hui, j'ai vu l'histoire d'un psychopathe à la télé ( sur nt1, les enquêtes impossibles) qui avait tué et torturé 37 chats, 29 chiens et 6 vaches. Pourquoi? Parce que son père le frappait et qu'il a été violé à 7 ans par un mec qui le gardait.

Ca a dû rester dans sa tête et lui changer complètement ses facons de penser.

 

Heureusement pour moi, j'ai échappé à ça. Non, j'ai tué aucun chat, aucun chien, aucune vache... Je m'attaque directement aux enfants moi.

Non sérieusement, j'ai échappé à ça mais pas totalement. Y'a eu pas mal d'histoires avec l'homme de la famille que fût mon père. Encore aujourd'hui! J'ai rompu le contact avec lui il y a 5 ans et il m'envoie un SMS pour me dire qu'il allait m'envoyer un courrier dans lequel il a dit qu'il allait me dire qu'il allait m'envoyer un mail dans lequel il a dit qu'il allait me dire qu'il allait me dire qu'il avait mangé à mcdo.

 

Non je rigole,arrêtez vous au mot "courrier" pour la vérité.

 

Avec tout ses enfants, il a eu des boires et des déboires avec l'alcool.

 

( Rooh trop fier de ce jeu de mot!)

 

Et alors dans ma jeunesse j'ai dû assister à quelques trucs, pas assez traumatisants pour finir psychopathe certes, mais assez pour écrire un blog sur ma vie et sur mes échecs sociaux.

 

Je comprends pas, c'est super important l'éducation de ton gamin pendant ses 10 premières années de vie. C'est à ce moment la qu'il va se forger son caractère. On peut tout changer en un rien de temps si on veut.

 

Mon père a toujours aimé mon frère, jusqu'à l'année dernière environ ou il l'a envoyé chier. Mon frère a compris qu'il était malade.

 

Une de mes soeurs, celle de 36 ans, a tenté plusieurs fois de se suicider. Elle a fait de nombreux séjours en hôpital psychiatriques pour schizophrénie bipolaire. A cause de qui? Bah du papa bien sûr, avec ses fameuses lettres d'insultes qui raviront toute la famille!

 

Une autre soeur, celle de 32, a vécu avec lui pendant 8 ans. Avant de se rendre compte qu'il était néfaste pour son premier bébé, Mika, en 2008. 

 

Ma dernière soeur, celle de 28 ans, s'est faite jeter dehors par lui en bas des escaliers à 18 ans. Il lui avait jeté une chaise dessus aussi. Depuis, elle l'ignore et prend tout à la rigolade. Une fois elle a recu une de ses fameuses lettres d'insultes. Elle lui a renvoyé avec des dessins sur l'enveloppe et een ayant corrigé ses fautes d'orthographes.

Moi, j'allais en vacances chez lui jusqu'à il y a 5 ans, car j'en avais marre qu'il me raconte à chaque fois les mêmes histoires de son divorce avec ma mère, qui dure depuis 2001.

 

Ses phrases les plus courantes commençaient toujours par "ta mèèère à fait ça" " Ta mère est comme çi", ( remplacez "comme ci" par " une" suivi d'une insulte de votre choix).

 

C'est pas ce qu'on a envie d'entendre quand on a entre 10 et 14 ans.

 

Bref, heureusement qu'il y avait ma mère, qui tenait un minimum à tous ses enfants, sinon j'aurais pu beaucoup plus mal tourner. En tuant des chats et des chiens pour commencer, par exemple.

 

Non, tout ce qu'il m'a legué, c'est son nom de famille et une partie de folie dans ma tête. Celle qui me pousse à écrire ce blog. Celle qui me pousse à faire des trucs insensés des fois. Celle qui m'a poussé loin d'une vie sociale.

 

Aujourd'hui, je suis loiiiiiiin de déprimer. J'attends sa lettre, pour voir à quel point c'est un grand poète, et je me ferais une joie de lui répondre en démontant ses arguments, qui soit dit-en-passant sont toujours les mêmes depuis 10 ans.

D'un côté, on peut pas trop lui en vouloir non plus. C'est une maladie qu'il a. Il est réellement paranoïaque. Il croit que tout le monde veut sa mort. Il croît qu'il a toujours raison. Il se remet jamais en question. C'est d'aillleurs pourquoi aujourd'hui il n'a plus aucun contact direct avec aucun de ses 5 enfants.

 

Mes soeurs m'ont dit qu'à une époque où j'étais pas encore né, il était sous médicaments. Il suivait un traitement contre les nerfs qu'il avait. Et c'était le père idéal, qu'elles m'ont dit. Il gueulait jamais, il disait toujours oui, il était toujours gentil. Ca a duré 2 ans.

 

Mais mon père, c'est lequel? Celui sous médicaments, ou celui sans? Celui qui a menacé de mort toute sa famille dans une pièce? Ou celui qui était calme et aimant avec sa famille?

 

Aujourd'hui en tout cas, il est loin d'être calme. Il est persuadé d'avoir raison dans toutes ses conneries, et il fait chier tout le monde jusqu'au bout avec. Alors il dépense des milles et des cents en avocats, juste pour faire tomber ma mère. Mais il perd à chaque fois. Et il perd de l'argent pour rien. Et c'est la faute à qui? A ma mère bien sûr, qu'il accuse de le dépouiller.

Je préfère me dire que le vrai, c'est celui tel qu'il est aujourd'hui, au naturel. Celui qui contacte son dernier fils 5 ans plus tard pour lui demander de lui envoyer un document pour qu'il puisse toucher la sécu allemande. Car oui, il travaille en Allemagne.

 

Il vît toujours dans la maison où on a tous grandis. En Lorraine, à 50 minutes de Metz.

C'est à cause de lui qu'on a déménagé ici, dans les bouches du rhône, après qu'il venait devant l'école trouver ma mère pour la frapper en public.

 

700 km. Mais des fois, j'ai l'impression qu'avec la rage qu'il a, il viendra se venger après sa mort. Il est vraiment persuadé d'être la victime dans tout ça, et il a une haine incommensurable envers ma mère, ma grand-mère et ma soeur de 36 ans, celle qui a déja essayé de se suicider une 10 aines de fois dans sa vie.

 

Pourtant, quand on est d'accord avec lui, si on va dans son sens, alors on a tout ce qu'on veut. Si on est d'accord avec lui, il t'offrira tout. Mais il suffit que tu montres ton désaccord, alors il s'énerve avec son fameux " Mais personne ne m'aide!"

Ca fait longtemps que je suis passé au dessus de ça. J'attends sa lettre, et j'espère que c'est pas une fameuse lettre d'insultes, sinon je serais obligé de lui renvoyer, notée sur 20, en corrigeant toutes les fautes d'orthographe, et avec des jolis dessins sur l'enveloppe, comme l'avait fait ma soeur de 28 ans.

 

Bref, tout ça pour dire qu'il a mis, pendant ma jeunesse, l'intérieur de ma tête un peu plus en bordel que la moyenne, et qu'aujourd'hui, a 18 ans, alors que je devrais être en soirée tout les week ends, j'écris des histoires devant le PC portable de ma mère.

 

Je savais pas quoi écrire aujourd'hui dans mon blog, et le SMS de mon père m'a donné un bon sujet.

 

Bref, personne ne lira tout de toute façon. J'ai vraiment eu l'impression de parler à un psy là, alors qu'en fait j'ai parlé pour du vent.

 

Pas grave. Au moins j'ai extériorisé.

Repost 0
Published by Phaninx - dans Sombre
commenter cet article
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 22:43

zombie11.jpg

Pour moi, un monde idéal serait un monde infesté de zombies. J'ai pas dit un monde parfait, un monde parfait ce serait un monde avec les avantages des zombies sans les zombies.....Et des ours en peluche.

 

Mais quelle est donc cette idée pourrie que tu viens juste de nous pondre, jeune dégénéré?

 

Mais c'est vrai si on y réfléchit : imaginez, vous vous réveillez un matin et vous entendez des explosions partout. Les gens courent dans les rues devant chez vous et il y a du sang partout sur les trottoirs. Imaginez que vous arrivez à sortir et à sauver votre famille, que ce soit femme, mari, enfants, père, mère, grand-mère, grand-père, frère, soeur, hamster nain...

 

Et que vous voyagez. Vous roulez. Vous arpentez les routes de tout le continent sans savoir ou aller, en cherchant chaque jour un endroit où vivre, en rencontrant des survivants, en aidant des survivants.

 

C'est une invasion de zombie qui peut créer des situations, des rencontres qui n'auraient jamais pu avoir lieu autrement. Les femmes verront enfin avec leurs yeux, et les hommes penseront enfin avec leur tête, pas leur bite.

 

Tout est gratuit, tout est permis, sauf dans les villes de survivants, barricadées, contrôlées...

J'apprendrais à être courageux dans ce monde ou tout le monde est exactement au même niveau, réellement. Pour une fois dans la vie tu as autant de cartes en main sur la situation que n'importe quel autre vagabond.

 

Bien sûr, y'a juste un petit risque de se faire arracher la peau par les dents tranchantes et pourries d'une bande de zombies affamés, mais c'est tout.

Faut être organisé. Faut pas tomber dans les vieux clichés de films d'horreurs, tels que se séparer, aller là où on entend un bruit bizarre, faire du bruit quand il faut pas, croire qu'on peut sauver quelqu'un qui est mordu quand il n'existe pas d'antidotes, ou encore chier dans les toilettes publiques non protégés. Faut jamais chier à un endroit non-sécurisé quand il y a une invasion de zombies. Merde a la fin, on le répètera jamais assez ça...

 

On retourne à la loi du plus fort en fait, sans les plus forts vu qu'ils seront mort. Mais chacun choisit sa technique : continuer seul, chacun pour soi, ou ne pas hésiter à venir en aide si on croise des gens sur la route.

 

Après, faut se méfier des humains aussi. On sait pas pourquoi, mais y'a toujours des connards, sous prétexte que c'est la fin du monde, qui tuent tout le monde. Pour voler leurs biens, ou pour violer la première venue.

 

Pourquoi? C'est pas assez le bordel? A la limite on veut se la jouer solo, ok, on ignore les autres et on taille sa route. Mais faire mourir les autres en les tuant, ou les violer en les violant, c'est complètement con! C'est comme boire en buvant, manger en mangeant, ou dormir à la fac. Ah, les blagues avec des pléonasmes sont toujours bonnes!

 

Bref, a chaque fois que je vois une scène comme ça dans un film de ce genre, j'en laisse tomber ma tasse de café sur le chien.

 

Je prendrais donc la route, visitant des nouveaux quartiers, passant plusieurs fois aux mêmes endroits pour vérifier que je peux emmener avec moi un maximum de gens, et je quitterais les villes pour d'autres, à la recherche toujours de nouvelles personnes. J'aimerais pas être seul si il y avait une invasion de zombies.

 

J'irais direct à un magasin d'arme, poste de police, en Seine Saint Denis (voir photo)chichy-sous-bois-photo_0302_459_306_13795.1225218772.jpg ou tout autre endroit susceptible d'abriter des armes, et je roulerais PAS sur les zombies que je croiserais : ça nique la voiture et je pourrais plus rouler après!

 

Je klaxonnerais souvent, et ceux qui entendront mon klaxon viendront, et on se trouvera un abri, une maison, à l'écart, dans la campagne, où on vivra tous, en attendant....... Bah rien. En attendant. Je les ramènerais à une ville de survivants s'ils veulent.

 

J'irais voir les maisons de chacune des personnes de mon entourage, dans l'espoir de voir une tête connue qui ait survécue. Mère, soeurs, frère, amis, connaissances...

 

Alors oui, y'a une différence entre le faire et le raconter sur un blog. Personnellement je sais que je laisserais jamais quelqu'un sur le bord de la route en train de pleurer ou de courir derrière la voiture dans le but d'être sauvé, que je sois seul ou avec des proches.

 

Et si invasion de zombies il y a, je continuerais ce blog. Déja qu'il y a peu de personnes qui le visitent, j'imagine que là, y'aura carrément plus personne pour le lire. Mais on ne sait jamais. Je mettrais des informations sur ma position ou sur des lieux surs et si une personne est térrée chez elle elle saura au moins où aller.

 

Allez va, va te coucher jeune avec tes idées de merde. Le seul zombie que tu verra sera ton reflet dans le miroir quand t'aura 40 ans...

Repost 0
Published by Phaninx - dans Clair
commenter cet article
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 19:23

Parce que cet article sera scientifique, nous allons tester la censure . Aucune vulgarité ne sera exprimée dans ce post. C'est garanti et sponsorisé par Le Gouvernement Français ©. Oui, j'ai été payé.logo_msjsva__023361000_1217_07052009.gif

 

Analyse d'un phénomène de société :

 

Comme je passe ma vie dans les bus, j'ai remarqué un phénomène récurrent. Plus on est c** , plus on est vulgaire, moins on est Français, et plus on est attirés par les sièges du fond du bus.

 

Pourquoi? Pourquoi y'a toujours que des illétrés ou des débiles profonds à l'arrière.

 

Plusieurs hypothèses pour répondre à cette problématique :

 

- Une question de phéromones. Les prolétaires et autres jeunes révoltés du système déposent une odeur particulière reconnaissable seulement entre eux.


- Une question de principe. A l'arrière du bus, on a l'air méchant. On veut pas faire le fayot, alors on se la pète à l'arrière.

 

- Une question d'odeur corporelle. Les sujets s'asseyants au fond du bus sont soucieux de la qualité de vie des autres usagers des transoprts en communs. Ils savent qu'ils dégagent une odeur nauséabonde rappellant la M**** de dromadaire. Ils s'exilent donc par eux mêmes pour éviter d'asphyxier les autres.

 

- Une question de haine. On est méchants, on est pessimistes, on va à l'arrière. Rien à B****** p***** de b***** de m**** !!!

 

- Une question de paysage. Il y aurait peut être une meilleure vue à l'arrière des transports en communs des communes. A vérifier.

 

Analyse d'un autre phénomène de société :

 

Concernant les enfants de moins de 10 ans cette fois. Après avoir été en contact plus ou moins intime avec ces derniers, j'ai pu constater que quand on leur demandait leur âge, il s'empressaient joyeusement de rajouter un "et demi", ou " et quart" ou " et x mois" ( x représentant un nombre compris entre 1 et 12)

 

Pourquoi? Pourquoi être aussi précis sur son âge quand on est jeune?

 

Plusieurs hypothèses pour répondre à cette problématique :

 

- Une question de méfiance. Les jeunes pourrait penser qu'en étant précis sur leur âge, ils pourraient paraître plus âgés et ainsi pourraient éviter l'attaque de dangereux prédateurs, comme des prêtres ou autres désaxés mentaux.

 

- Une question d'ignorance. Les jeunes ne se doutent sûrement pas que 9 ans et 9 ans et demi, c'est la même chose. Parfaitement. En plus on s'en b*****  totalement de leur mois.

 

- Une question d'humour. On pourrait penser que le fait d'indiquer systématiquement son âge s'apparenterait comme un jeu entre les divers spécimens recensés. Un sorte de plaisenterie enfantine qui forgerait la jeunesse pure de ces futurs pointeurs au pôle emploi.

 

- Une question de défi. On pourrait traduire le fait de compléter son âge avec des mois par " Je te défie d'être plus agé que moi! Hahaha".... Tssss.... Puceau....

 

- Une question de volonté de grandir. Les jeunes sembleraient aimer se sentir plus vieux qu'ils ne le sont réellement. Le fait d'avoir dépassé son âge de quelques mois provoquerait une sensation de bonheur et de jouissance interne dans les organes génitaux encore peu formés des jeunes spécimens.

 

Analyse d'un autre phénomène de société :

 

Les extra-terrestres sont déja parmis nous! Bref, j'ai pû constater que les toilettes publiques sont TOUJOURS dégueulasses. Sans exception. Partout, dans les lieux puvbliques où des toilettes sont mis à la disposition de la population, on constate que ces derniers sont dégueulasse à un point qu'on ne pourrait pas imaginer.

 

Pourquoi? Pourquoi les gens se lâchent dans ces toilettes? Tampons encore pleins de sang, urine partout, propositions indescentes et numéros de téléphones inscrits à la matière fécale, tout y passe.


Plusieurs hypothèses pour répondre à cette problématique :

 

- Une question de non-respect volontaire. Dans l'esprit des gens, les toilettes, par définition, ne leur appartiennent pas. Ils se permettent alors diverses folies avec leurs organes génitaux ou anus, vu que ce n'est pas eux qui nettoient derrière.

 

- Une question de vengeance. On pourrait penser que les individus manifestent, par le biais d'une dégradation sanitaire, leur haine envers l'Humanité. La scène d'un individu rigolant en pissant sur la cuvette et sur l'unique rouleau de papier toilette en criant " HAHAHA, DIE, MOTHERF***** !!!! " serait donc fréquente.

 

-Une question de vitesse. Soucieux du temps, les individus ne se concentreraient pas assez sur leurs gestes dans les toilettes publiques, ce qui entrainerait des dommages matériels évidents lors de leurs besoins naturels.

 

- Une question de tradition. En constatant les dégradation fécales, les individus seraient tentés d'adopter le même comportement. On voit alors "l'effet mouton" en plein action.

 

FIN DE L'ARTICLE. SAUVEGARDE EN COURS......................... SAUVEGARDE TERMINEE.

MISE EN VEILLE, VEUILLEZ PATIENTER...................MISE EN VEILLE ECHOUEE, ERROR: VEUILLEZ RETIRER VOTRE POSTERIEUR DE L'ECRAN...............

SOUHAITEZ VOUS ENVOYER LE RAPPORT D'ERREUR?

images-copie-1.jpg

RAPPORT D'ERREUR ENVOYE, WINDOWS CHERCHE UNE SOLUTION..........................

MISE EN VEILLE, VEUILLEZ PATIENTER.....................MISE EN VEILLE TERMINEE.


*clik*

Repost 0
Published by Phaninx - dans Clair
commenter cet article
9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 20:15

20travail_20dimanche.jpgLes dimanches, le monde n'est pas le même : les vieux sont de sortie, les gens sont plus détendus, les rues sont calmes et les émissions de télé sont pires que celles du reste de la semaine.

 

Les enfants jouent dehors en rigolant, profitant de leur jeunesse, avant que Jean-Pierre, 44 ans, passe par là...

 

Les vieux vont se promener, n'importe où pourvu qu'il y ait des bancs pour s'asseoir pendant 3h45.

 

Les adultes invitent leurs familles, font des barbecues, ou alors restent tranquillement devant la télé avec leurs enfants et leur partenaire.

 

C'est ça les dimanches, on se retrouve tous à midi ou pour le diner, devant un bon repas préparé par la maman ou la femme, bien sûr.

 

Moi? 2 tranches de pain avec du fromage de chèvre à midi et une assiette de pâtes à la crème en compagnie des Simpson sur W9. C'est un peu moins convivial...

 

L'après midi, je suis sorti et j'ai rencontré une fille. Je pense que je l'aime bien. Elle aussi. On a parlé pendant un moment et...

 

Non je rigole, j'ai joué à little big planet 2 toute la journée. réviser les cours? Bah, je repousse à demain ;)

 

Les dimanches c'est des bulles d'air dans la vie. Personne te fait chier le dimanche, t'oublies la semaine de travail à venir. T'oublies de nourrir le chien et de sortir la poubelle. Si tous les jours étaient des dimanches, y'aurait la paix dans le monde.

 

Alors bien sur, y'a toujours une agression toute les 7 minutes en France et un viol toute les 8 secondes aux Etats Unis.

Moi je dis qu'ils avaient qu'à rester à la maison, le dimanche.

 

Au fait, petite parenthèse : pourquoi quand on parle de domicile ou de maison, on utilise toujours une connotation sexuelle?

 

On pénètre dans une maison, il y a violation de domicile, on tourne la clef dans la porte...

 

Fin de la parenthèse.

 

Enfin bref, le plus souvent, on aime rester chez soi et se sentir bien, le dimanche. Ménage, jardinage, bricolage, masturbatage, chacun son truc.

 

Sachant que j'ai pas fait le ménage, que j'ai pas de jardin et que je sais pas bricoler, on se demande bien ce que j'ai pu faire d'autre ;)

 

Sinon, pour finir ce dimanche, je vais prendre ma guitare et jouer ce qu'il me passe par la tête. Quand je fais ça, c'est un peu comme si j'écrivais. J'écris les 1ères notes qui me viennent comme les mots.

 

Et, sous les reflets lumineux de la lune, dans le vent froid de ce soir d'octobre, je lève la tête et voit les millions de petits points brillants dans le ciel sombre. Je suis éclairé que par la lumière de l'astre de la nuit, et là je me dis :

"Putain ça caille, y'a vraiment un vent de merde ici bordel je me gèle le cul!" , avant de me gratter les couilles.

 

Repost 0
Published by Phaninx - dans Clair
commenter cet article
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 20:24

Demain, on ferait le monde. Demain, on doit toujours faire quelque chose. Personellement, je remet toujours les choses à demain.

 

Apprendre ses cours?

Demain.

Nettoyer un peu la maison?

Demain.

Faire du sport?

Demain.

Regarder un film porno?

Ah, ça par contre c'est à une main...

 

Mais pourtant, on est jamais sûr de voir demain. On repousse, on repousse. Passer chez la grand-mère? Oh non ça fait chier, j'irais demain...

 

Et BAM, le lendemain, une banane mal placée te fait tomber sur la route pour finir écrasé par un camion-citerne.

 

Demain, c'est dangereux. Demain, c'est jamais une chose acquise à 100 %.

Pourtant, on a l'illusion que c'est sans dangers. Alors on construit nos vies sur "demain". On dit qu'on arrangera tout "demain".

 

Mais si on se dit ça, alors on est bloqué, on ne prévoit plus rien, on se met un suppo et au lit.

C'est pas la bonne solution non plus.

 

Alors on fait comme moi, on se soucie pas de demain. Ce qui arrive, arrive.

 

Cette phrase était très pertinente, j'en ai pleins d'autres comme ça :

 

- Quand il pleut, il pleut.

- Quand il fait nuit, il fait nuit.

- Quand t'es abonné chez Free, tu te fais arnaquer.

 

Mais c'est ce qu'on fait. J'ai pas vraiment de plans précis et tout pour mon avenir. Je suis incapable de me voir dans 10 ans.

 

Sur le chemin de la vie, y'a des tas de gens qui courent, qui trottinent, qui marchent. Certains tombent, d'autres rampent. Moi je fais partie de ceux qui sont assis et qui regardent le paysage.

 

C'est sûrement pas la bonne façon de vivre : on est assis, on ne se relève rarement. On avance donc peu. Mais à quoi bon courir quand on sait qu'on se retrouvera tous au même endroit demain, dans la mort.

 

C'est une course sans gagnants, la ligne d'arrivée est un ravin sans fond. Ceux qui vivent à 100 à l'heure arriveront plus vite au bout, mais auront vécu plus de choses.

Sachant qu'on ne peut pas arrêter le temps, je préfère savourer le mien et avancer lentement et prudemment. J'aurais aucun regret sur mon temps passé sur terre...235-Bougie-temps-qui-passe_maxi.gif

Repost 0
Published by Phaninx - dans Sombre
commenter cet article
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 19:15

Ce soir, je vous propose quelque chose d'un peu triste, et sérieux.

 

Tout les jours et tout les soirs, le chien de mon voisin hurle. Il aboie même plus, il hurle. On entend qu'il bouge sa gamelle vide. Il a peut être soif ou faim, mais son propriétaire n'est jamais là de la journée

 

Alors hier soir, alors que j'étais dans mon pieu en train de calculer combien de temps il me restait à dormir, je l'ai entendu hurler comme un loup. D'un coup, ça m'a fait un déclic :  je me suis levé, attrapé un vieux cahier, et écrit ça :

 

Le chien qui pleure :

 

Chaque jour comme chaque soir,

J'entends son désespoir.

 

Ses cris en disent très long,

sur sa vie sans ambition.

 

Enfermé, jour et nuit,

Dans son jardin il s'ennuie.

 

Le vieux chien hurle tant qu'il peut,

Mais personne ne l'aide, pas même un peu.

 

Il regrette aujourd'hui sa jeunesse,

Pleine de bonheur et promenades en laisse.

 

Ses propriétaires, toujours absents,

Le délaissent maintenant sans plus d'attention.

 

Alors le pauvre chien appelle à l'aide, en nage,

Mais n'attire que la colère de son voisinage.

 

Son coeur se réduit petit à petit, jusqu'à la mort,

Quand il voit que ses propriétaires l'ignorent.

 

Il aurait aimé finir ses jours,

Dans une famille nombreuse et pleine d'amour.

 

Vivre au maximum de sa santé,

Avant de partir, le coeur léger.

 

Malheureusement, il n'a rien de tout ça,

La solitude le tue pas à pas.

 

Et pendant qu'il subit, dehors, les morsures du froid,

Le vieux chien regarde le ciel et pleure encore une fois.

 

Voila. Ca se voit que j'ai pas de vie : 18 ans, écrire des poésies... Pffff, autant se jeter sous un vagon de marchandises à la gare de Tournon TGV.

 

Mais voila, d'habitude je demande jamais de commentaires. Si j'ai des réactions, tant mieux, sinon, je m'en fous.


Mais là, j'aimerais vous demander votre avis. C'était bien? Nul? A chier? Déja vu? Pas original? Vous voulez que j'achète un tabouret et une corde? Un fouet et des menottes? Un slip kangourou?

 

J'aimerais qu'au moins, sur cet article, si c'est possible, vous me dites ce que vous en pensez.

 

Maintenant j'y vais, y'a un chien à côté qui me casse les couilles, il fait qu'aboyer ce con...5bxr80pq.jpg

Repost 0
Published by Phaninx - dans Sombre
commenter cet article
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 19:39

conversations.jpg

 

Les conversations des gens sont marrantes.

 

Aujourd'hui d'ailleurs, au fond du bus, y'a 3 jeunes qui se racontaient des blagues.

 

Y'avait le con, qui comprenait rien, l'intelligent, qui expliquait les blagues, et le lecteur, qui racontait à voix haute ce qu'il lisait.

 

De la fameuse blague des petits pois aux blagues sur les fonctionnaires, tout y passe.

Ils ont même parlé d'une girafe à un moment.

 

J'ai constaté avec amertume que le bus dans lequel je me trouvais était une tombe, un cerceuil, dont l'épitaphe disait :

 

" Ci-gît l'humour français,

tu nous manquera...

 

0 - 2011"

 

Je veux bien aimer l'humour con. Mais faut pas abuser, j'ai du mal à voir quelqu'un rigoler aux éclats en entendant :

 

" Ah tiens, salut Henry, tu connais Charlie, de "Ou est Charlie?"

" Heu... Ouais, pourquoi?"

" Parce que on sait plus où il est depuis qu'il a croisé Chuck Norris"

" HAhahahahahaha énooorme, hahahahaha, allez, pour cette blague magnifique, je t'offre mon corps ce soir!"

Oui, cette blague a été faite dans le bus. Bien sûr, le con ne l'a pas comprise. Et l'intelligent lui a dit que "Où est Charlie" était un jeu ou on devait trouver un bonhomme qui s'appelait Charlie.

 

On savait déja que la langue Française était en train de mourrir, mais l'humour aussi. Vous avez qu'à voir tout les films pourris français qu'on nous sort en ce moment.

 

Bon, ok, l'humour, comme la beauté ou le goût, c'est subjectif. Ils font ce qu'ils veulent après tout! T'as vraiment pas de vie sale bloggeur de merde, tu critique les gens et t'es pas foutu d'être mieux toi même! D'ailleurs ton blog est même pas drôle ! Achète toi un humour avant de parler aussi !

 

Ohhhh la, oh oh huuuuu huu dada,oyez oyez jeune fille de mauvaise vie callipyge. Ton argumentation est juste, et je la comprends. Le problème, c'est que toi, si mon blog ne te plaît pas, tu a une croix rouge en haut à droite. Par contre dans le bus, t'es obligé de te taper leurs blagues. Ils n'ont pas de croix au dessus de leurs têtes, sur lesquelles on pourrait cliquer pour les faire disparaître. Si cétait possible, je les aurais directement mis à la corbeille, avant de la vider.

Et j'impose pas ma musique de merde au fond du bus aussi. Ca a rien a voir, mais ça me fait chier aussi. Voilà. A un moment donné, merde quoi!

 

J'ai déja entendu d'autres conversations aussi, comme le vieux un jour à l'enterrement de mon grand père qui a dit que lui aussi, il avait un cancer de l'utérus.

De l'utérus. Un grand père. Il voulait dire son urètre en fait.

 

J'ai ri, et j'en ri encore. Paix à son âme...

 

Voila, c'est tout ce que j'avais à dire ce soir une fois. J'ai fait la demande pour avoir la nationalité Belge au fait une fois. J'avais envie de devenir belge une fois. Je trouve que c'est un pays tellement magnifique une fois! Magnifiques paysages une fois!  En plus, y'a pleins de trucs à faire pour les jeunes une fois! Allez ,une fois, bonne une fois nuit une fois !

Repost 0
Published by Phaninx - dans Clair
commenter cet article
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 16:44

chirurgien-dentiste.jpg

Aujourd'hui, je reviens de mon dernier examen de contrôle gratuit de ma vie chez le dentiste.

Après m'avoir détartré que les dents du bas, et donné rendez vous la semaine prochaine pour le reste, je rentrai chez moi.

 

Alors que j'arrivais dans mon lotissement, je vois une fille qui joue au ballon avec un petit (surement son frère) déguisé en spiderman.

 

Déguisé en Spiderman? Un mercredi 5 octobre? Ok...

 

Bref, c'est pas ça que j'ai regardé bien sûr. Cette fille habite la maison derrière la mienne, et je l'ai jamais vue!

 

Dans un film, je me serais approché et aurait dit :

 

" Tout va bien, jeune fille?"

 

Là, elle m'aurait dit oui avant de me demander pourquoi, d'un air choqué, de peur d'avoir affaire à un obsédé psychopathe.

J'aurais répondu :

 

" Pour savoir...T'es dehors, en train de faire rebondir un ballon contre un mur, comme si quelque chose te tracasse"

 

On est dans un film, donc elle m'aurait dit qu'en fait, ses parents se sont disputés, sont père était devenu violent, et qu'un canard géant venait de tuer ses grands parents à la campagne.

 

Là, j'aurais proposé de rester avec elle pour parler, je lui aurait dit que je pourrais l'aider à surmonter ça car moi aussi j'ai un oncle qui est mort mangé par un canard géant.

 

On serait restés assis devant chez elle, à se renvoyer la balle. On serait devenus BESTAAHH! Ou peut être plus...

 

Dans la vraie vie, au moment où je me serais approché d'elle, elle aurait fait :

 

"Mamaaaaaaan, ramène le fusil, y'a un pervers aussi rond que mon ballon qui regarde mes jambes pendant que je joue avec mon frère déguisé en Spiderman!"

 

Fin de l'histoire.

 

Alors je suis rentré chez moi, bu un verre de jus d'orange, mis du Avenged Sevenfold a fond et j'ai écris cet article, car c'est du gâchis. Si ca se trouve, je m'entendrais bien avec elle. ou au moins avec son petit frère arachnophile.

 

Hélas, c'est et ça restera du domaine de l'inconnu.

Mais que faire? Sortir et rester debout devant sa maison en pleurant? On me prendrait pour un voyeur qui s'est déja pris de la lacrymo dans la gueule.

 

S'asseoir quelque part à côté pour montrer que moi aussi, je me fais chier, et ça me dérangerait pas de parler à quelqu'un plutôt que d'être seul chez moi à jouer à Dead Space 2?

 

Tant pis, encore une connaissance qui n'en sera jamais.

 

Je suis un vieux loup solitaire, négligé par la populace mais qui résiste quand même. Aouuuuuuuuuuuuuuuj60zvgvt.jpg

Repost 0
Published by Phaninx - dans Sombre
commenter cet article

Dafuq Is This Shit ?

  • : Quoi?Comment?Ou?Pourquoi?Avecqui?
  • Quoi?Comment?Ou?Pourquoi?Avecqui?
  • : J'écris n'importe quoi. Because fuck you, that's why.
  • Contact

Recherche