Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 23:13

Alors avant de commencer à raconter ma merde quasi-journalière habituelle....

 

BOOOOOOOOOOOOOONAAAAAAAAAAAANééééééééééééééééééééééééééééé !!!

 

Voilà.

 

Dans un de mes anciens articles, intitulé sobrement Noël, colère et auto-analyse psychologique, je vous avais déja parlé de ces pensées que j'ai tout le temps, avec tout le monde. Pensées souvent hard, dégueulasses et morbides.

 

Ou aussi de ce minikeum quand j'étais petit, qui prouve que ça fait longtemps que je trimballe ça.

 

En fait, oui. Oui. Cette phrase est inutile.

 

En fait, je pense que je suis schizophrène. Ca m'étonnerais pas du tout. Ma soeur l'est. Elle a déja été internée pour schizophrénie bipolaire.

 

En plus, j'ai 2 facteurs qui pourrait m'avoir fait avoir des troubles comportementaux légers : mes parents m'ont eu vieux, et mon père, ce geux ( c'est pour la rime en - eux)

 

Mais je dis ça parce que j'en ai parlé avec un ami. Quand il a dit que c'était pas impossible que j'ai vraiment des légers troubles mentaux, en fait j'ai réalisé qu'il avait raison.

 

Je considérais pas ça comme ça moi, c'est chelou. Je considérais ça comme une habitude, un jeu.

 

Mais en fait non. Moi quand je disais que j'ai besoin d'un psy, c'était pour faire le con, pour faire de " l'audience ". Ca va au fond de la salle ?

 

Mais en fait c'est vrai. Pourtant personne, je dis bien PERSONNE, aucune entité vivante et/ou non vivante de mon entourage, aucun organisme vivant dans le seuil du mien n'a jamais remarqué ça. Parce justement, j'ai jamais considéré ça comme un trouble. Je vivais avec normalement, et je vis toujours avec, ça me dérange pas.

 

En fait, je prends jamais rien au sérieux. Mais ça a du bon finalement. Si j'avais pris mon cas au sérieux je me serais appitoyé sur mon sort, et j'aurais fini comme ma soeur, à vouloir me suicider en buvant de l'eau de javel ( true story bro).

 

D'ailleurs ma mère a tenté de se suicider à nouvel an à ce qui parait. Elle a attaqué le plat d'huîtres avec une telle fureur qu'elle en a vomi dans les toilettes des amis chez qui elle était. Ca aussi, c'est une true story bro.

 

Pour en revenir à moi. Moi. Moi moi moi moi moi ( Non, je suis pas égocentrique non plus), j'ai un exemple du genre de pensées que j'ai pu avoir qui m'est revenu à l'esprit :

 

A l'enterrement de mon grand père - que j'aimais - j'étais au milieu de gens de ma famille qui pleuraient. Moi aussi j'étais triste, j'ai versé des larmes, pas tant à cause de l'enterrement en lui même, mais aussi en voyant tout les autres gens que j'aime bien aussi pleurer.

 

Et en même tant, dans ma tête, j'étais content. Content d'être au milieu de gens tristes. Content de voir tout les gens de ma famille - que je vois pas souvent - à un moment triste. Pourtant je les aime bien. Mais l'intérieur de ma tête et l'extérieur c'est jamais le même, et des fois c'est exactement le contraire.

 

Mon cousin - qui était là à l'enterrement - est le seul de mon entourage à connaitre ce blog. Si tu me lis, fais coucou à mon public lecteurs. ils t'applaudissent écoute :

 

* Une mouche vole, puis s'écrase à la fenêtre avant de tomber directement sur le carrelage. Un chat passe alors par là, et mange la mouche, qui croustille sous ses dents *

 

Bon tant pis. Sachez juste que c'est pas de ma faute, et que je filtre absolument tout ce qui émerge du bordel de ma tête. Sauf dans ce blog par contre, et il est fait pour justement. Je fais actuellement tout mon possible pour..... Putain pourquoi je parle comme ça ? On dirait un discours présidentiel sur des fausses promesses.

 

On dirait une promesse de liberté d'un dictateur alors qu'il attends juste d'être élu pour instaurer l'esclavagisme sexuel et le couvre feu à 17 heures 30.

 

Non mais voila, je pense que si vous avez lu et suivi mes articles, vous devez me connaitre. Savoir que je suis aussi innofensif qu'un rottweiler dans le jurassique. Aussi agressif qu'un cadavre de nourisson dans un congélateur de la marque FRIGELUX.

 

Pour la simple et bonne raison que j'ai suffisemment de force mentale pour considérer ça comme de la merde, et l'empêcher de sortir de ma tête.

 

Par contre, là où est l'ironie, c'est que pour faire ça j'arrive, mais quand il s'agit d'utiliser ma force mentale pour faire du sport, réviser, écouter ma grand mère quand elle me dit, juste avant d'aller en soirée " PAS D'ALCOOL, BOIS DU COCA", alors la, PLUS RIEN, disparue, mieux que Gérard Majax quand il fait disparaître ton flouze à l'entrée de son spectacle !

 

De toute façon, vous vous en foutez à la limite, vous qui lisez ça. Vous me connaissez pas, vous m'avez jamais vu, c'est pas votre problème. Un fou de plus ou de moins dans les rues c'est pas grave on est plus à ça près.

 

Tout à fait. Retournez à votre atroce banalité confortable, banalité qui vous guidera jusqu'à la classe moyenne, et peut être plus si vous sucez les pompes du patron. Ou si vous lui cirez la bite. Hop, mélange de 2 expressions pour finir cet article, parfait.

 


 


 



 


Partager cet article

Published by Phaninx - dans Clair
commenter cet article

commentaires

Dafuq Is This Shit ?

  • : Quoi?Comment?Ou?Pourquoi?Avecqui?
  • Quoi?Comment?Ou?Pourquoi?Avecqui?
  • : J'écris n'importe quoi. Because fuck you, that's why.
  • Contact

Recherche