Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 23:41

Hier soir, dans mon élan de créativité, j'ai conçu avec amour une poésie pleine de métaphores, de double sens et de figures de styles, dont le titre est le même que celui de cet article. Je vous souhaite une agréable lecture.

 

Le Rateau de la Méduse :

 

Ta mer de bourrelets me noie dans ses vagues,

Je monte à bord, avant de nettoyer toutes les algues.

 

Cap à tribord, je sillone la chute de tes reins,

Ce soir tu es moby Dick, et moi le marin.

 

Ensemble, nous naviguons dans un tourbillon de folie,

La mer est agitée, le paysage n'est pas très joli.

 

Mais dans ma longue-vue, je vois que les côtes sont proches,

Seulement à 200 mètres derrières ces quelques roches.

 

Malheureusement l'endroit semble impénétrable,

Je n'ai pas d'autre choix que de sortir mon imperméable.

 

Les vagues sont fortes et claquent contre ma coque,

La cargaison est trop lourde, je dois lâcher du stock.

 

Forcé, je quitte la côte, non sans mal,

Tant pis, je jeterais l'ancre dans d'autres profondeurs abyssales.

 

Et tandis qu'avec mon paquebot je m'éloigne,

Je laisse une traînée d'écumes blanches qui se rejoignent.


220px-Vonstetinalightning.jpg

 


Ais-je un esprit mal placé? Peut être, mais c'est venu tout seul. Une illumination. J'ai été obligé de l'écrire quelque part sinon je me sentais pas bien. Donc j'en fais profiter.

 

Morale de l'histoire :  Passez plutôt par devant que par derrière,

                                        C'est le chemin le plus sûr quand vous partez en croisière.

Partager cet article

Published by Phaninx - dans Clair
commenter cet article

commentaires

Bali Balo 26/11/2011 12:56

Ça gère, bravo.

Dafuq Is This Shit ?

  • : Quoi?Comment?Ou?Pourquoi?Avecqui?
  • Quoi?Comment?Ou?Pourquoi?Avecqui?
  • : J'écris n'importe quoi. Because fuck you, that's why.
  • Contact

Recherche